Options d’entrée

Cette fenêtre permet de spécifier les options d’extraction des données des états et celles d’affichage des tables et récapitulatifs.

Pour y accéder, cliquez sur Options sur le ruban d’Accueil, puis sur Entrée sur celui de la fenêtre Options.

Champs

Champ

Description

Dates

Format

Le paramètre Format des dates spécifie comment Monarch Classic doit interpréter les dates extraites d’un état.

Sélectionnez le format approprié dans la liste déroulante :

  • M/J/A

  • J/M/A

  • A/M/J

Remarque : Pour plus d’informations sur les formats de date pris en charge, voir Modification d’un type de la date prise en charge.

Plage des années à deux chiffres

Permet de modifier comment Monarch Classic interprète les dates lorsque l’année n’est représentée que par deux chiffres. Par exemple, la date comme 07-Mar-15 peut indiquer le 7 mars 1915 ou le 7 mars 2015. La zone d’édition permet de définir l’année initiale d’une plage calendaire de 100 ans, que Monarch Classic utilise ensuite pour interpréter la date. La plage calendaire par défaut va de 1950 à 2049.

Sélectionnez la date initiale de votre choix dans la plage 1901 – 1999. Remarquez que l’année 1900 est également admise comme date initiale, moyennant l’entrée de la valeur 1900 sous le paramètre StartYear de la base de registres Windows :

HKEY_CURRENT_USER\Software\Datawatch\Monarch\Settings\StartYear

Établissement d’une année initiale appropriée

Pour établir une année initiale appropriée, commencez par rechercher dans vos états la date à deux chiffres la plus ancienne susceptible d’y apparaître. Paramétrez ensuite votre plage calendaire en fonction de l’année identifiée ou 5 à 10 ans plus tôt.

Par exemple, si vos états contiennent des années d’engagement d’employés à deux chiffres et que votre entreprise existe depuis 30 ans, l’année initiale par défaut de Monarch Classic (1950) interprète correctement toutes les années à deux chiffres des états. Vous devez examiner tous les états pertinents avant d’établir l’année initiale.

Motifs d’extraction

Sélectionnez les combinaisons de date et/ou d’heure attendues dans vos états et que Monarch Classic devra extraire et convertir :

  • Date : Utilisez si Monarch Classic doit rechercher une date.

  • Date suivie de l’heure : Sélectionnez cette option pour que Monarch Classic accepte les combinaisons date/heure dans lesquelles la date respecte l’ancienne syntaxe de date établie et l’heure est conforme à la syntaxe décrite ci-dessous. Des caractères « non-chiffres » sont admis entre la date et l’heure : Le format 15/4/1957 à 10:30am serait reconnu comme date/heure, mais pas 15.4.1957 a1a2a3 10:30am.

  • Heure : Sélectionnez cette option pour que, lors de la conversion des données date/heure, Monarch Classic recherche une heure. Avec ce motif d’extraction, Monarch Classic sélectionne les valeurs d’heure conformes à la syntaxe :

  • hh[:mm[:ss[.fff]]] [AM|PM|A.M.|P.M.]

    ou

    hhmmss[.fff]

    ou

    hhmm

    Dans les exemples ci-dessus, « hh » représente l’heure, « mm » les minutes, « ss » les secondes, et « fff » les fractions de seconde. Remarquez, bien que Monarch Classic accepte jusqu’à 3 chiffres de fraction de seconde (millisecondes), que les valeurs d’heure résultantes sont ensuite arrondies à la seconde la plus proche.

    L’indicateur de matin ou après-midi AM/PM est facultatif. Il est admis en majuscules ou en minuscules. Aucun espace n’est requis entre l’heure et l’indicateur AM/PM.

    Remarque : En présence de l’indicateur AM/PM, l’heure est interprétée au format 12 heures.

    S’il est présent, le séparateur d’heure doit être les deux points (« : »). Le séparateur décimal peut être le point (« . ») ou la virgule (« , »), selon le choix opéré.

    Exemples

    « 12:30:23 » = midi, 30 minutes et 23 secondes.

    « 00:00:00 » = minuit.

    « 12am » = minuit.

    « 0600 » = 6 heures du matin.

    « 1800 » = 6 heures du soir.

    « 1:59:59.499pm » = 2 heures de l’après-midi moins 1 seconde (valeur arrondie à la seconde la plus proche).

    « 1:59:59.500pm » = 2 heures de l’après-midi (valeur arrondie à la seconde la plus proche).

  • Heure suivie de la date : Avec cette option, Monarch Classic accepte les combinaisons date/heure dans lesquelles l’heure respecte la syntaxe décrite ci-dessus et la date est conforme à l’ancienne syntaxe de date établie.

Remarque : Des caractères non-alphanumériques peuvent apparaître entre l’heure et la date. Par exemple, le format 0800-15 avril 1957 est reconnu comme heure/date, mais pas 0800 le 15 avril 1957. Monarch Classic rejette les caractères alphanumériques entre la date et l’heure pour éviter toute ambiguïté avec les noms de mois.

Nombres

Caractère décimal

Ce paramètre désigne le caractère (point ou virgule) qui sépare la partie décimale de la partie entière d’un nombre.

Le paramètre par défaut est la virgule (,), mais certains pays utilisent le point (.) comme caractère décimal.

Texte

Supprimer les espaces en début et fin des champs de caractères et mémo

Sélectionnez cette option pour que Monarch Classic supprime automatiquement les espaces de tête et de fin des champs de caractères et mémo.

Masquage

Activer le masquage de champs d’état

Sélectionnez cette option pour activer la fonctionnalité de masquage. Le Masquage permet de remplacer (ou masquer) certaines valeurs de champ, de façon à ne plus afficher qu’une représentation de ces valeurs et non plus les valeurs réelles.

Reportez-vous à la section Masquage de valeurs de champ pour plus de détails.

 

Options de fichiers texte

Champ

Description

Formatage

Codage

Utilisez ce paramètre pour spécifier le format par défaut du fichier d’état. Monarch Classic gère les codages suivants :

  • ASCII : Avec cette option, Monarch Classic interprète les fichiers d’état comme fichiers texte ASCII et les convertit au format ANSI. Ceci est le paramètre par défaut car la plupart des fichiers d’état sont créés au format ASCII.

  • ANSI : Avec cette option, Monarch Classic lit les fichiers d’état au format ANSI et n’effectue aucune conversion. La plupart des fichiers d’état se créent au format texte ASCII, mais ceux générés dans les applications Windows peuvent l’être au format texte ANSI. La différence tient aux caractères 128 à 255 qui, dans le jeu ANSI, représentent des caractères internationaux non inclus dans le jeu ASCII.

  • UTF-8 (Unicode Transformation Format, 8 bits) : Sélectionnez ce paramètre afin que Monarch Classic interprète les fichiers d’état comme des fichiers UTF-8. UTF-8 est un format de codage de caractères à longueur variable Unicode, capable de représenter tous les caractères de la norme Unicode, tout en restant compatible en amont avec la norme ASCII. Si une marque BOM (marque d’ordre des octets) correcte est détectée dans le fichier en entrée, Monarch Classic sélectionne automatiquement le type UTF-8 à l’ouverture du fichier.

  • UTF-16 LE (Unicode Transformation format, Little Endian, 16 bits) : Si vous sélectionnez cette option, Monarch Classic interprète les fichiers d’état comme étant au format UTF-16 LE. Ce format sérialise une valeur Unicode en séquence de deux octets, au format petit-boutiste. Si une marque BOM (marque d’ordre des octets) correcte est détectée dans le fichier en entrée, Monarch Classic sélectionne automatiquement le type UTF-16 LE à l’ouverture du fichier.
    Remarque : Au format « petit-boutiste », l’octet de poids faible du nombre se stocke en mémoire à l’adresse la plus faible et l’octet de poids fort, à l’adresse supérieure. L’approche est déterminée par l’architecture du processeur. Windows, VAX/VMS, Digital Unix, Mac (Intel) sont des exemples de systèmes petit-boutistes. Les systèmes MIPS peuvent souvent être configurés au format petit- ou gros-boutiste. Linux peut aussi être configuré pour exécution sur matériel petit- ou gros-boutiste.

  • UTF-16 BE (Unicode Transformation format, Big Endian, 16 bits) : Sélectionnez ce paramètre afin que Monarch Classic interprète les fichiers d’état comme des fichiers UTF-16 BE. Ce format sérialise une valeur Unicode en séquence de deux octets, au format gros-boutiste. Si une marque BOM (marque d’ordre des octets) correcte est détectée dans le fichier en entrée, Monarch Classic sélectionne automatiquement le type UTF-16 BE à l’ouverture du fichier.
    Remarque : Au format « gros-boutiste », l’octet de poids fort du nombre se stocke en mémoire à l’adresse la plus faible et l’octet de poids faible, à l’adresse supérieure. Par exemple, les systèmes IBM mainframe, HP-UX, Solaris, Java Virtual Machine et Mac (Motorola, PowerPC) sont gros-boutistes.

  • EBCDIC (Extended Binary Coded Decimal Interchange Code) : Sélectionnez ce paramètre afin que Monarch Classic interprète les fichiers d’état comme des fichiers EBCDIC. EBCDIC est un système de codage de caractères à huit bits utilisé principalement sur IBM mainframe et systèmes d’exploitation d’ordinateur IBM de moyenne gamme.

Ces options sont aussi accessibles en fichiers ouverts, en cliquant avec le bouton droit sur l’état dans la vue État.

Choix du meilleur codage sous Monarch Classic

Sous les codages autres que ASCII ou ANSI, Monarch Classic doit procéder à une transformation à l’ouverture du fichier. Si vous contrôlez le système qui produit les fichiers destinés à Monarch Classic, considérez le codage produit par le système de manière à optimiser la performance de Monarch Classic. Ce faisant, n’oubliez pas que les fichiers UTF-16 sont beaucoup plus volumineux que les fichiers ASCII, ANSI et UTF-8.

La liste ci-dessous énumère les codages gérés par Monarch Classic, en ordre de préférence, compte tenu de la taille de fichier et des exigences de transformation :

  • ANSI

  • ASCII

  • UTF-8

  • UTF-16 LE

  • UTF-16 BE

  • EBCDIC

Page de code

Sélectionnez la page de code appropriée pour le format de codage du fichier en entrée choisi. Cette option ne s’applique qu’aux systèmes de codage ASCII (14 pages de code disponibles), ANSI (10 pages de code) et EBCDIC (16 pages de code).

Ces options sont aussi accessibles en fichiers ouverts, en cliquant avec le bouton droit sur l’état dans la vue État.

Options EBCDIC

Si des fichiers EBCDIC sont utilisés en entrée, les formats suivants peuvent également être sélectionnés :

  • Auto – Si vous sélectionnez cette option, Monarch Classic détermine automatiquement le séparateur d’enregistrement/ligne.

  • Changement de ligne (LF) – Ce type de fichier inclut les fichiers dans lesquels la fin d’enregistrement est un caractère de changement de ligne ASCII.

  • Retour de chariot (CR) – Ce type de fichier inclut les fichiers dans lesquels la fin d’enregistrement est un caractère de retour de chariot ASCII.

  • Nouvelle ligne (NL) EBCDIC – Ce type de fichier inclut les fichiers dans lesquels la fin d’enregistrement est un caractère de nouvelle ligne EBCDIC.

  • Changement de ligne (LF) EBCDIC – Ce type de fichier inclut les fichiers dans lesquels la fin d’enregistrement est un caractère de changement de ligne EBCDIC.

  • Longueur d’enregistrement fixe – Ce type de fichier inclut les fichiers dans lesquels chaque ligne (ou enregistrement) se compose d’un nombre fixe de caractères/octets.

  • Longueur d’enregistrement variable – Ce type de fichier inclut les fichiers composés de lignes (ou enregistrements) de longueur variable. Chaque enregistrement est précédé d’un descripteur de 4 octets qui en spécifie la longueur.

  • Longueur de bloc variable – Ce type de fichier inclut des fichiers similaires à ceux de longueur d’enregistrement variable mais avec descripteur de bloc.

  • Enregistrement de longueur indéfinie – Ce type de fichier inclut les fichiers sans longueur ni bloc d’enregistrement défini.

  • Octet personnalisé comme fin de ligne – Ce type de fichier inclut les fichiers dans lesquels la fin de ligne est marquée par un nombre personnalisé de caractères/octets.

Paramètres régionaux ANSI

Sélectionnez les paramètres régionaux appropriés pour l’encodage ANSI. Ce menu déroulant n’est actif que si vous avez choisi l’encodage ANSI.

Vous avez le choix entre :

  • Paramètres régionaux actuels du système

  • Paramètres régionaux occidentaux

  • Paramètres régionaux japonais

 

Ignorer les caractères de contrôle d’impression

Sélectionnez ce paramètre pour que Monarch Classic ne tienne compte d’aucun caractère de contrôle d’impression inférieur à ASCII 32, sauf :

  • Saut de page (ASCII 12)

  • Changement de ligne (ASCII 10)

  • Retour chariot (ASCII 13)

  • Tabulation (ASCII 09)

  • Nul (ASCII 0), qui est converti en espace (ASCII 32)

Ne pas prendre en compte les caractères de contrôle et non imprimables supplémentaires

Les caractères Unicode® figurant dans cette liste sont connus comme pouvant causer des problèmes d’alignement avec le système de capture des données basé sur la position dans la vue Conception d’état. Ces caractères sont, par exemple, U+008D (saut de ligne inverse), U0080 (caractère de remplissage), U+200B (espace de largeur nulle) et U+FEFF (espace de largeur nulle sans coupure). Cochez cette case pour ignorer ces caractères.

Masquer les n caractères de tête sur chaque ligne

Lorsque vous téléchargez des fichiers d’impression à partir d’un réseau, d’un mini-ordinateur ou d’un mainframe, un ou plusieurs caractères risquent d’apparaître au début de chaque ligne. Le nombre exact et le type de caractères varient en fonction du système d’exploitation. Ces caractères sont généralement utilisés pour les commandes d’imprimante de saut de page, retour de chariot ou changement de ligne. Ils sont en général inutiles dans un fichier PC et risquent d’en affecter l’affichage dans la fenêtre d’état de Monarch Classic.

Certains logiciels de communication sont suffisamment intelligents pour éliminer les caractères inutiles ou les convertir en caractères utiles dans les codes de caractère PC correspondants. Cependant, une commande de saut de page est généralement le seul caractère obtenu, et la plupart des logiciels de communication sont incapables de le convertir.

Ce paramètre vous permet de spécifier le nombre de caractères de tête à éliminer de chaque ligne dans le fichier d’entrée. Les valeurs sont en général 0, 1 et 2, mais elles peuvent être comprises entre 0 et 99.

Par exemple, si vous téléchargez à partir d’un ordinateur mainframe IBM 3090 à l’aide d’une carte de communication IRMA, chaque ligne de l’état est précédée de deux caractères non productifs. Vous pouvez les éliminer des données en entrant 2 dans la zone d’édition.

Saut de page

Ignorer les caractères de saut de page

Avec ce paramètre, Monarch Classic ignore tous les caractères de saut de page de l’état. Utilisez-le pour désactiver les sauts de page codés en dur dans le fichier d’état et les remplacer par des sauts de page en fonction d’un sélecteur d’en-tête de page ou d’un paramètre Saut de page après n lignes (voir plus bas).

Saut de page sur texte de tête masqué : n

Pour les états produits par certains systèmes mainframe et intermédiaires, AS/400 notamment, un saut de page pourrait être indiqué par un caractère de contrôle de tête dans le fichier d’état. Cette option permet de masquer ce caractère de contrôle et d’imposer un saut de page lorsqu’un caractère particulier est rencontré.

Remarque : Cette option n’est accessible qu’après spécification d’un nombre de caractères de tête à masquer.

Saut de page après n lignes

Ce paramètre vous permet d’ajouter des sauts de page à un fichier à intervalles réguliers en spécifiant le nombre de lignes souhaitées pour chaque page. Monarch Classic recherche les sauts de page existants dans l’état et en insère un virtuel chaque fois qu’il en manque un avant le nombre de lignes spécifiées.

L’action produite par ce paramètre est modifiée par le paramètre ForcePageBreakLookAhead.

 

Options pour les fichiers Excel

Champ

Description

Types de données – Taille d’échantillon par défaut lors de la détection des types de données dans les colonnes.

Demande à Monarch Classic d’analyser n lignes lors de l’ouverture de classeurs Excel pour déterminer un type de données approprié pour chaque colonne à charger. n peut prendre les valeurs suivantes :

  • Minimal (8 lignes)

  • Normal (1 024 lignes)

  • Maximal (16 384 lignes)

Moteur par défaut à utiliser pour l’importation de fichiers depuis Excel

Indique à Monarch Classic d’utiliser le moteur sélectionné lors de l’importation de tableaux à partir de fichiers Excel :

  • Legacy

  • Modern

Cochez la case Toujours substituer le moteur Modern lors du chargement d’un projet ou d’un modèle qui utilise le moteur hérité si vous souhaitez que Monarch Classic utilise exclusivement le moteur Modern lors de l’importation d’un fichier Excel qu’il détecte comme utilisant le moteur Legacy (pour les anciens fichiers).

Une option permet également de convertir les modèles ou projets actuellement ouverts (quel que soit le moteur utilisé) vers le moteur moderne, puis de les recharger.

 

Options de sélection

Champ

Description

Caractères de sélection

Ce paramètre sert à spécifier l’usage des caractères de sélection Monarch Classic standard ou les caractères secondaires. Les caractères secondaires ont été choisis pour être compatibles avec différentes langues, de façon à éviter le choix des caractères courants d’une langue particulière en tant que caractères génériques. Par exemple, dans le jeu de caractères de sélection standard, le sélecteur Alpha utilise un caractère courant en portugais ; le sélecteur numérique, un caractère courant en espagnol ; le sélecteur blanc, un caractère courant en allemand et le sélecteur non blanc, un caractère courant dans les langues scandinaves.

  • Anglais (standard) : Sélectionnez cette option pour utiliser les caractères de sélection standard de Monarch Classic. (Paramètre par défaut.)

  • Latin : Sélectionnez cette option pour utiliser les caractères de sélection secondaires pour les langues utilisant l’alphabet latin.

  • ASCII inférieur : Sélectionnez cette option pour utiliser les caractères de sélection ASCII inférieur secondaires.

Remarque : Les caractères du jeu secondaire sont tous des caractères ANSI à valeur inférieure au code 128, dont la constance est ainsi assurée sur toutes les pages de code.

Voir les caractères de sélection sur la barre d’action de l’Éditeur de masque pour déterminer les caractères utilisés.

Non-regex sensible à la casse

Cette option précise si les sélecteurs non-regex créés doivent respecter la casse. Si la case est cochée, saisir CLIENT sur la ligne de sélection pour créer un sélecteur depuis une ligne contenant le mot Client n’a aucun effet sur les lignes de l’état.

 

Options de langue

Champ

Description

Police japonaise par défaut

Spécifie la police à utiliser lorsque le fichier en entrée comporte des caractères japonais.

Remarque : Les polices recommandées pour ce paramètre sont MS Gothic et MS Mincho.

Police pour chinois simplifié par défaut

Spécifie la police à utiliser lorsque le fichier en entrée comporte des caractères en chinois simplifié.

Remarque : La police recommandée pour ce paramètre est NSimSun.

Police pour chinois traditionnel par défaut

Spécifie la police à utiliser lorsque le fichier en entrée comporte des caractères en chinois simplifié.

Remarque : La police recommandée pour ce paramètre est MingLiu.

Mode caractères pleine chasse

Lorsqu’elle est activée, cette option indique à Monarch Classic de détecter les caractères pleine chasse pour les fichiers de saisie qui les utilisent, comme le japonais.

Cette option active aussi :

Par défaut, ce mode est désactivé.

 

Options de définition automatique

Champ

Description

Précision

Lorsque la fonctionnalité Autodéfinition est utilisée, permet de spécifier le nombre de lignes d’échantillon à afficher pour vérifier la précision.

 

Général

Champ

Description

Enregistrer comme paramètres par défaut

Enregistre les paramètres courants dans le Registre, en tant que paramètres par défaut des sessions Monarch Classic ultérieures. Remarque : A la fermeture du modèle actif, vous êtes invité à enregistrer les changements apportés. Vous devrez alors répondre Oui pour enregistrer les paramètres de l’onglet comme valeurs par défaut. Sinon, ils ne sont pas enregistrés.

Rétablir les paramètres par défaut

Restaure les paramètres aux dernières valeurs enregistrées dans le Registre.

 

 

 

 

© 2024 Altair Engineering Inc. All Rights Reserved.

Intellectual Property Rights Notice | Technical Support