Boîte de dialogue Connexion à Oracle

Entrez les valeurs de connexion dans la boîte de dialogue pour récupérer des données de votre source Oracle.

Options

Champ

Description

Type de connexion

Choisissez entre une connexion standard ou via TNSNames.

Nom de l’hôte

Nom de la machine ou du domaine contenant la source de données. Cet hôte doit être accessible depuis l’ordinateur où Monarch Data Prep Studio est installé.

Port

Numéro de port nécessaire pour accéder à la source de données. Une liste des connecteurs par défaut pour le port est disponible ici.

SID/ServiceName

Sélectionnez SID ou ServiceName dans la liste déroulante.

SID Oracle est le nom unique qui identifie votre instance/base de données.

ServiceName est l’alias TNS que vous donnez quand vous vous connectez à distance à votre base de données et ce ServiceName est enregistré dans le fichier Tnsnames.ora sur vos clients. Il peut être identique à votre SID ou vous pouvez lui donner un autre nom.

ID utilisateur

Un ID utilisateur valide est obligatoire pour se connecter à la source de données.

Mot de passe

Mot de passe valide requis pour se connecter à la source de données. Ce mot de passe doit correspondre à l’ID utilisateur ci-dessus.

Paramètres de connexion

Cliquez sur la flèche pour afficher ou masquer les paramètres de connexion suivants :

  • Méthode de chiffrement : Sélectionnez la méthode qu’utilise le pilote pour chiffrer les données envoyées entre le pilote et le serveur de base de données. Si la méthode de chiffrement spécifiée n’est pas prise en charge par le serveur de base de données, la connexion échoue et le pilote renvoie une erreur.

  • Version du protocole de chiffrement : Cochez la case correspondant aux protocoles de chiffrement à utiliser quand SSL est activé à l’aide de l’option de connexion Méthode de chiffrement. Quand plusieurs protocoles sont cochés, le pilote utilise la version la plus élevée prise en charge par le serveur. Si aucun des protocoles spécifiés n’est pris en charge par le serveur de base de données, la connexion échoue et le pilote renvoie une erreur.

  • Valider le certificat du serveur : Cliquez pour valider le certificat envoyé par le serveur de base de données quand le chiffrement SSL est activé.

  • Truststore : Le répertoire qui contient le fichier Truststore et le nom du fichier Truststore à utiliser quand SSL est activé et l’authentification du serveur est utilisée. Le fichier Truststore contient la liste des autorités de certification (AC) valides à qui le client fait confiance pour l’authentification du serveur SSL. Cliquez sur Parcourir pour trouver et sélectionner le fichier Truststore.

  • Mot de passe Truststore : Saisissez le mot de passe utilisé pour accéder au fichier Truststore quand SSL est activé et l’authentification du serveur est utilisée.

  • Key Store : Nom du répertoire contenant le fichier Key Store à utiliser quand SSL est activé. Le fichier Key Store contient les certificats que le client envoie au serveur en réponse à la demande de certificat du serveur. Si vous ne spécifiez pas de répertoire, le répertoire actuel est utilisé. Cliquez sur Parcourir pour trouver et sélectionner le fichier Truststore.

  • Mot de passe Key Store : Saisissez le mot de passe utilisé pour accéder au fichier Key Store quand SSL est activé et l’authentification du client SSL est activée sur le serveur de base de données.

  • Nom de l’hôte dans le certificat : Un nom d’hôte pour la validation du certificat quand le chiffrement SSL et la validation sont activés. Cette option offre une sécurité supplémentaire contre les attaques intermédiaires (man-in-the-middle ou MITM) en vérifiant que le serveur auquel se connecte le pilote est bien le serveur qui a été demandé.

  • Autres options de connexion : Les autres options de connexion nécessaires pour se connecter à la source de données. Si vous souhaitez utiliser plusieurs chaînes de connexion, séparez-les par des points-virgules.

  • Édition : Nom de l’édition Oracle qu’utilise le pilote quand il établit la connexion. La version Oracle 11g R2 et les versions ultérieures permettent à votre administrateur de créer plusieurs éditions des objets de schéma pour que votre application puisse continuer à utiliser ces objets pendant la mise à niveau de la base de données. Cette option est uniquement valide pour les bases de données Oracle 11g R2 et versions ultérieures, et indique au pilote l’édition des objets de schéma à utiliser.

  • Quand l’édition spécifiée n’est pas une édition valide, le pilote génère un avertissement indiquant qu’il n’a pas pu configurer l’édition actuelle sur l’édition spécifiée.

Section Tables et vues

 

Permet de charger, puis de sélectionner manuellement dans une liste, les tables de votre base de données.

Pour charger les tables et les vues par le biais de la recherche et de la sélection :

  1. Sélectionnez l’onglet Tables et vues.

  2. Cliquez sur Charger les tables pour charger une liste de tables ou de vues prédéfinies. Elles sont affichées dans la liste des tables (sur la gauche de la boîte de dialogue).

  3. Choisissez une table dans la liste.

    Les colonnes de la table s’affichent dans la liste Colonne (en regard de la liste des tables).

  4. Sélectionnez les colonnes à ajouter à votre table de données en cochant les cases des colonnes de votre choix.

Remarque : Si vous souhaitez ajouter une colonne deux fois, sélectionnez-la dans la liste déroulante Ajouter une colonne dupliquée fournie.

 

Pour sélectionner une colonne :

Cochez les cases en regard des colonnes que vous souhaitez utiliser. Si vous voulez utiliser toutes les colonnes, cochez la case Colonne dans l’en-tête.

 

Pour agréger des colonnes :

 

Si vous souhaitez que les données renvoyées soient regroupées, cochez la case Agréger dans l’en-tête, puis sélectionnez la méthode de regroupement que vous voulez utiliser pour chaque colonne. Les méthodes d’agrégation suivantes sont possibles pour chaque type de données :

 

Pour filtrer des colonnes :

 

Si vous souhaitez que les données renvoyées soient filtrées, cochez la case Appliquer un filtre dans l’en-tête. Puis, pour chaque colonne, sélectionnez une méthode de filtrage dans le menu de filtre et saisissez le critère dans le champ Valeur de filtrage.

Notez que certaines sources données nécessitent des valeurs de filtre qui respectent la casse. Consultez cette liste pour savoir quelles sources de données ont des filtres sensibles à la casse.

Pour charger les tables et les vues en utilisant une requête SQL, sélectionnez l’onglet Requête.

Requête

Permet de charger, puis de sélectionner les tables de votre base de données, en saisissant une instruction SQL.

Si vous avez sélectionné Tables et vues, cette case est mise à jour et contient la requête SELECT * FROM TABLE.

Si vous voulez définir la requête, saisissez les instructions SELECT, EXEC et/ou WITH à exécuter.

Remarques

  • Pour minimiser les risques de sécurité et empêcher les attaques par injection de code SQL :

  • Seules les instructions SELECT, EXEC et/ou WITH sont autorisées.

  • Ne sont PAS autorisés :

    • Caractères de commentaire ( -- )

    • Points-virgules ( ; )

  • Si vous devez utiliser une série d’instructions SQL avec ou sans commentaires, nous vous conseillons d’utiliser des procédures stockées pour contenir ces instructions. La procédure stockée peut ensuite être exécutée depuis la forme.

  • Les boutons Aperçu des données et OK ne sont activés que si la connexion est active et la requête est correcte. Vérifiez votre connexion ou votre requête si l’un des boutons est désactivé.

Aperçu des données

Cliquez pour récupérer les données en utilisant les informations d’identification et les critères que vous avez spécifiés. Cela vous permet de confirmer votre connexion, de vérifier que vous êtes connecté à la bonne table, et de valider votre requête et ainsi que les informations qui seront chargées.

Remarques :

  • Seuls 10 enregistrements sont pré-affichés pour vous permettre de vérifier que vous sélectionnez les données correctes. Cette limite évite un ralentissement du système.

  • Le bouton n’est activé que si la connexion est active et la requête est correcte. Vérifiez votre connexion ou votre requête si l’un des boutons est désactivé.

OK/Annuler

Sélectionnez OK pour établir la connexion et extraire les données ou Annuler pour fermer la boîte de dialogue.

L’aspect des boutons OK et Aperçu indique l’état de votre connexion :

  • Les boutons OK et Aperçu des données sont activés dès que les champ requis ont été remplis et vérifiés. Cela signifie généralement que la connexion à la source de données a été établie et qu’une table a été sélectionnée.

  • Le bouton OK est désactivé lorsqu’une mise à jour risque de donner un résultat non valide (par exemple, le nom d’utilisateur ou le mot de passe n’est pas valide, ou l’instruction SQL de l’onglet Requête n’est pas valide). Utilisez alors Aperçu des données pour valider les données qu’il est possible d’extraire. Si cela échoue, rectifiez vos informations de connexion ou votre requête afin de parvenir à extraire les données.

 

 

 

(c) 2023 Altair Engineering Inc. All Rights Reserved.

Intellectual Property Rights Notice | Technical Support