Introduction : Intervalles de temps

L'analyse ou la catégorisation des données par intervalles de temps peut être difficile face aux différents types d'exercices financiers. Chaque organisation suit ses propres règles de début, fin et subdivision d'exercice.

Monarch ClassicPour faciliter l'analyse et la classification des données par intervalles de temps, la version 10.5 de Monarch Classic offre la fonctionnalité des Intervalles de temps. Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez définir l'exercice et les périodes d'exercice de votre organisation (ou des données analysées), puis tirer parti de cette information dans vos récapitulatifs, de même que dans 14 nouvelles fonctions de date. Mieux encore, les masques de formatage de chacun des 13 intervalles de temps proposés peuvent être définis par l'utilisateur. Les paramètres définis s'enregistrent dans le modèle et peuvent aussi l'être dans le Registre, d'où ils s'appliquent par défaut aux nouveaux modèles.

Pour être utiles, les intervalles de temps doivent d'abord être définis pour l'entreprise ou pour les données analysées. L'opération s'effectue dans la boîte de dialogue Options - Intervalles de temps. Cela fait, les intervalles définis peuvent être introduits dans les nouvelles fonctions de date qui en tirent parti. Ils peuvent aussi être mis à contribution sous l'onglet Correspondance des valeurs clés récapitulatives.

Le tableau ci-dessous présente et décrit brièvement les différents intervalles proposés. Ils sont accessibles dans la liste déroulante des intervalles de temps, sous l'onglet Correspondance de la boîte de dialogue Champ-clé.
 

Intervalle

Traduction

Année civile

Une année civile complète, du 1er janvier au 31 décembre.

Semestre civil

Une demi-année civile. Les six premiers ou derniers mois de l'année civile, du 1er janvier au 30 juin ou du 1er juillet au 31 décembre.

Trimestre civil

Un quart d'année civile. Trois mois de l'année civile, à compter du 1er janvier, 1er avril, 1er juillet ou 1er octobre.

Mois civil

Un mois de l'année civile.

Semaine civile

Une semaine de l'année civile. Voir la discussion des intervalles civils ci-dessous.

Day

Un seul jour, à compter de minuit (00:00:00) jusqu’à l’heure de minuit suivante.

Année ISO8601

Une année ISO8601, soit 52-53 semaines ISO8601 associées à une année civile particulière.

Semaine ISO8601

Une semaine ISO8601. Voir la discussion des intervalles ISO8601 ci-dessous.

Exercice financier

Un exercice financier complet. Deux types sont proposés : à base mensuelle ou hebdomadaire. Voir la discussion des intervalles d'exercice ci-dessous.

Semestre d’exercice

Un demi-exercice financier, composé de deux trimestres d'exercice.

Trimestre d’exercice

Un quart d'exercice financier. Voir la discussion des intervalles d'exercice ci-dessous.

Période d’exercice

Une période d'exercice, soit un mois ou une période de 4 ou 5 semaines. Voir la discussion des intervalles d'exercice ci-dessous.

Semaine d’exercice

Une semaine d'exercice. Voir la discussion des intervalles d'exercice ci-dessous.

 

Intervalles civils

La définition des intervalles civils va de soi, sauf en ce qui concerne la « semaine civile ». Les semaines civiles sont généralement des périodes de 7 jours, à partir d'un jour désigné de la semaine. Par définition, l'intervalle de semaine civile ne peut chevaucher la limite d'une année civile. Par conséquent, il y a toujours un intervalle de semaine partiel en début et/ou en fin d'année civile, puisque 365 (ou 366) jours ne se divisent pas parfaitement en 7.

La boîte de dialogue Options - Intervalles de temps permet de spécifier exactement la manière dont l'année se divise en intervalles de semaine civile. Trois méthodes sont possibles :

  1. La semaine 1 commence le 1er janvier, quel que soit le jour de la semaine représenté par cette date. Les semaines sont numérotées de 1 à 53, la 53e semaine étant une semaine partielle faite des 1 ou 2 jours restants à la fin de décembre. Cette numérotation des semaines est identique à la fonction Week de Monarch Classic, quand le 2e paramètre est omis.

  2. Les semaines complètes commencent un jour donné de la semaine, soit l'une de 7 possibilités. La première semaine complète de l'année commence le premier jour indiqué de l'année, le ou après le 1er janvier. Si le 1er janvier tombe le jour désigné, les semaines sont numérotées de 1 à 53, exactement comme sous la méthode 1. Si, comme c'est plus souvent le cas, le premier jour désigné tombe après le 1er janvier, les jours de janvier qui précèdent cette première semaine sont comptés sous la semaine 0. Les semaines sont ainsi numérotées de 0 à 52 (ou 53 dans le cas de certaines années). Cette numérotation est identique à la fonction Week de Monarch Classic, quand le 2e paramètre spécifie le premier jour désigné des semaines complètes.

  3. Identique à la deuxième méthode, si ce n'est que la première semaine partielle (le cas échéant) est comptée comme semaine n° 1. Les semaines sont ainsi numérotées de 1 à 53 (ou 54 dans le cas de certaines années). Cette numérotation est identique à la fonction « NO.SEMAINE » d'Excel, à l'exception près que les semaines ne peuvent commencer que le dimanche ou le lundi dans Excel, alors que Monarch Classic admet n'importe quel jour comme premier jour de la semaine.

Intervalles ISO8601

ISO8601 est une norme internationale de traitement des valeurs de date et heure. En fonction de cette norme, la semaine est définie comme une période de 7 jours commençant le lundi, et l'année compte 52 ou 53 semaines complètes, à partir du lundi le plus proche du 1er janvier. Il arrive donc fréquemment que la première semaine d'une année ISO8601 compte en fait plusieurs jours (jusqu'à 3) de la fin de l'année civile précédente. De même, la dernière semaine d'une année ISO8601 peut inclure jusqu'à 3 jours du début de l'année civile suivante.

Intervalles d'exercice

Pour répondre au large éventail de définitions possibles des intervalles d'exercice, Monarch Classic gère deux types d'exercice financier : à base mensuelle ou hebdomadaire.

Base mensuelle

Les exercices financiers définis sur une base mensuelle comptent 12 mois civils, à partir du premier jour du mois de début d'exercice désigné. Ainsi, si le mois d'octobre est désigné comme mois de début d'exercice, l'exercice court du 1er octobre au 30 septembre suivant. L'exercice financier à base mensuelle compte donc toujours 365 ou 366 jours.

Les exercices financiers à base mensuelle se subdivisent en semestres, trimestres et mois (plus généralement appelés « périodes »), selon leur définition ordinaire. Ils peuvent aussi être divisés en semaines d'exercices, avec semaine partielle en début et/ou en fin d'année compte tenu du fait qu'aucune semaine d'exercice ne peut inclure de jours non compris dans l'année d'exercice.

La boîte de dialogue Options - Intervalles de temps permet de spécifier exactement la manière dont l'exercice financier à base mensuelle se divise en intervalles d'exercice hebdomadaires. Les options sont parfaitement parallèles à celles décrites plus haut pour les semaines civiles. La seule différence est que la numérotation s'effectue par rapport au premier jour de l'exercice financier (le 1er octobre, par exemple) plutôt que par rapport au 1er janvier.

Base hebdomadaire

Les exercices financiers à base hebdomadaire comptent 52 ou 53 semaines d'exercice, chaque semaine se composant de 7 jours complets à compter du jour désigné. La spécification complète de ce type d'exercice se compose de trois éléments d'information : le premier jour de la semaine, une date de référence et une méthode de début/fin. Le premier jour de la semaine est le jour (le lundi, par exemple) indiqué comme marquant le début de chaque semaine. La date de référence se définit comme un jour et mois donnés, formant un point de référence par rapport auquel l''exercice financier commence ou se termine. La méthode de début/fin précise spécifiquement le début ou la fin de l'exercice financier par rapport à la date de référence.

Par exemple, l'exercice financier pourrait être défini comme « commençant le premier lundi tombant le ou après le 15 mai ». Dans ce cas, le premier jour de la semaine est le « lundi », la date de référence est le « 15 mai » et la méthode de début/fin est « commence le ou après ». Ainsi, pour l'année 2008, le 15 mai était un jeudi. L'exercice financier se serait donc défini comme courant du 19 mai 2008 (le premier lundi tombant le ou après le 15 mai) au 17 mai 2009 inclus (la veille du premier jour de l'exercice suivant). Les exercices financiers sont généralement désignés en fonction de l'année civile pendant laquelle ils se terminent. L'exercice courant du 19 mai 2008 au 17 mai 2009 serait donc l'« exercice 2009 ».

De toute évidence, les dates exactes de début et de fin d'exercice à base hebdomadaire peuvent varier d'année en année, suivant le rapport entre le premier jour de la semaine et la date de référence. Quoi qu'il en soit, l'exercice compte toujours 364 ou 371 jours (52 ou 53 semaines complètes).

Le premier jour de la semaine peut être l'un quelconque des 7 jours possibles. La date de référence peut être n'importe quelle combinaison jour/moi valable (à l'exception du 29 février, pour raisons évidentes). La méthode de début/fin gère quatre filières :

  1. L'année commence le premier jour de la première semaine à ou après la date de référence.

  2. L'année commence le premier jour de la semaine le plus proche de la date de référence.

  3. L'année se termine le dernier jour de la dernière semaine à ou avant la date de référence.

  4. L'année se termine le dernier jour de la semaine le plus proche de la date de référence.

Le dernier jour de la semaine se déduit d'après le premier jour défini.

Il n'existe aucune méthode normalisée de subdivision des exercices financiers à base hebdomadaire en semestres, trimestres et périodes. Monarch Classic gère deux méthodes fondamentales pour ces divisions :

  1. L’année se divise en quatre trimestres de 13 semaines.

  2. L’année se divise en 13 périodes de quatre semaines.

Si la première méthode de division est retenue, chaque trimestre peut être subdivisé davantage en périodes de 4 ou 5 semaines selon l'un des trois motifs suivants : 4-4-5, 4-5-4 ou 5-4-4. Si la deuxième méthode est retenue, chaque période compte bien sûr 4 semaines, mais il est toujours possible d'utiliser les intervalles de « trimestre d'exercice », auquel cas le trimestre se définit arbitrairement sur 13 semaines dont les limites ne coïncident pas, en général, avec celles des périodes.

Quelle que soit la méthode choisie pour la subdivision de l'année en trimestres et périodes, les semestres représentent toujours deux trimestres.

Une autre subtilité encore de l'exercice financier à base hebdomadaire concerne l'inclusion de la semaine supplémentaire (53e) dans les années qui en comptent 53. Sous la première méthode de division, l'utilisateur spécifie le trimestre (1-4) et la période de ce trimestre (1-3) dans lequel et laquelle la 53e semaine doit être incluse. Sous la seconde méthode de division, l'utilisateur spécifie la période (1-13) dans laquelle la 53e semaine doit être incluse.

Voir aussi Intervalles de temps.

 

 

(c) 2023 Altair Engineering Inc. All Rights Reserved.

Intellectual Property Rights Notice | Technical Support